Le Consortium R3

Publié le 20/01/2016 à 08:57:55 par Didier - Mise à jour de l'article le 16/05/2016

Le Consortium R3

La start-up américaine R3 (R3CEV LLC) a été fondée en avril 2013 à New-York. Il s'agit à présent d'un consortium qui regroupe à ce jour 42 banques et établissements financiers. Son but : développer des applications commerciales pour le secteur financier.

Jusque là rien de nouveau sous le soleil. Il en existe déjà des milliers comme elle. Pourtant, le consortium R3 n'est pas une société comme les autres. Elle a été fondée par David Rutter. David Rutter est un pionnier dans l'innovation électronique des marchés financiers. Au cours des 30 dernières années, il a joué un rôle de tout premier plan dans l'évolution des échanges financiers électroniques.

David Rutter


David Rutter est le fondateur et le PDG de R3CEV (R3) qui une société de recherche dans les domaines de la cryptologie, des échanges électroniques, et l'établissement de nouvelles normes concernant les nouvelles technologies d'échanges financiers internationaux. Le groupe est formé d'institutions financières mondiales qui travaillent côte à côte pour réaliser des innovations dans ce domaine. Le but est d'aider à introduire des solutions évolutives et innovantes qui seront capables de transformer l'écosystème des marchés financiers modernes.

Le portefeuille de R3 comprend notamment un projet pour intégrer la technologie blockchain au sein des échanges monétaires. Ce projet est soutenu par quelques-unes des plus grandes banques de niveau mondial et par la Liquidity Edge LLC qui est une plate-forme d'échanges peer-to-peer pour distribuer directement les bons du Trésor américain.

Dans ce groupe de 42 banques on retrouve 3 des plus grandes banques françaises. La première à avoir rejoint le groupe a été La Société Générale au mois de septembre 2015, suivie de BNP Paribas en novembre et de Natixis au mois de décembre 2015.

David Rutter s'appuie sur son vaste réseau de relations dans l'industrie, sur ses 30 ans d'expérience au sein de certains des établissements de Wall Street les plus renommés et sur sa profonde connaissance du marché pour fournir un accès unique à la clientèle de R3.

Auparavant, il était le responsable du courtage électronique chez ICAP Plc, le plus grand courtier interprofessionnel du monde, dirigeant la BrokerTec et la plate-forme d'échanges EBS, deux des plus grandes plates-formes électroniques d'échange gré à gré dans le monde.

Avant ICAP, David était le co-propriétaire de Prebon Yamane où il a occupé plusieurs postes du Directeur Général du département "Amériques" au Responsable Mondial de l'e-commerce. Il fut également le directeur de la filiale Prebon Energy. Il siège aux conseils d'administration de Singapore Exchange (SGX-BT), de Green Key Technologies, et de Enso Financial Management.

David Rutter est un philanthrope et un membre actif de "The Well", une association créée pour garantir les coûts d'exploitation de Charity:Water après avoir accompli une mission en Ethiopie. Il participe à un certain nombre d'organismes de bienfaisance qui font des recherches sur la sclérose en plaques, le syndrome de Downs et l'enseignement de pointe et il siège également au Conseil consultatif du Doyen de l'École de commerce de Villanova. David a obtenu un diplôme de science en administration des affaires à l'Université de Villanova.

En tant que membre de la direction du R3, David Rutter est responsable de la direction stratégique de l'entreprise dans trois disciplines :
cryptologie
échanges
investissements dans des sociétés de recherche en nouvelles technologies d'échanges financiers.

Tout en exploitant son réseau de relations et ses 30 ans d'expérience et de connaissance approfondie du marché, David Rutter travaille avec les membres du R3 pour déterminer la politique d'investissement du groupe et fixer les grandes lignes directrices concernant les futurs productions de l'entreprise. Grâce à ses engagements dans l'industrie et aux entreprises où il siège, David Rutter sensibilise les capacités croissantes du R3.

Découvrez la page Linkedin de David Rutter

Un Consortium de 42 banques


R3 (R3CEV LLC) est une compagnie spécialisée dans l'étude de la technologie blockchain. Elle représente un consortium de 42 banques qui œuvrent en commun dans la recherche et le développement d'outils financiers basés sur l'utilisation des blockchains.

Le consortium débuta en septembre 2015 quand les 9 premiers établissements financiers rejoignent le R3 le 15/09. Il s'agit de Barclays, BBVA, Commonwealth Bank of Australia, Credit Suisse, Goldman Sachs, J.P. Morgan, Royal Bank of Scotland, State Street, et UBS.

Très rapidement, le 29 septembre, 13 nouvelles banques se joignent au groupe : Bank of America, BNY Mellon, Citi, Commerzbank, Deutsche Bank, HSBC, Mitsubishi UFJ Financial Group, Morgan Stanley, National Australia Bank, Royal Bank of Canada, Skandinaviska Enskilda Banken, La Société Générale, et Toronto-Dominion Bank.

Le 28 octobre de la même année viennent s'ajouter 3 nouvelles banques : Mizuho Bank, Nordea, et UniCredit.

Le 19 novembre c'est le tour de BNP Paribas, Wells Fargo, ING, MacQuarie et l'Imperial Bank of Commerce du Canada.

Pour ne pas être de reste, le 17 décembre 2015 voit l'arrivée de 12 nouveaux établissements : BMO Financial Group, Danske Bank, Intesa Sanpaolo, Natixis, Nomura, Northern Trust, OP Financial Group, Banco Santander, Scotiabank, Sumitomo Mitsui Banking Corporation, U.S. Bancorp et Westpac Banking Corporation.

Vous pouvez consulter ici le communiqué de presse de Natixis.

Le R3 sert à quoi ?


Le consortium effectue des recherches concernant le développement de la technologie Blockchain et ses applications dans le secteur bancaire. Le but est d'arriver à l'émergence de standards communs et de normes pour l’adoption de cette technologie par la communauté bancaire internationale.

Certains vont même à penser que le blockchain peut remodeler de nombreuses industries, d'autres pensent qu'il a encore tout à prouver. Le monde des finances est en train de vivre un changement de paradigme historique avec l'introduction de cette nouvelle technologie inventée avec le bitcoin. Elle génère des espoirs et des passions dans le monde entier.

Le rôle du R3 est très similaire à celui du groupe de recherches chargé de mettre en place le standard XML à une certaine époque. C'est donc une affaire à suivre de très près.

Difficile, pour les groupes du secteur financier, de négliger le sujet. La technologie blockchain peut en effet leur faire économiser des sommes non négligeables. En théorie, le système permet de réaliser tout type de transaction pour trois fois moins cher. De quoi faire tendre l'oreille à votre banquier.

Le principe du blockchain est qu'il repose sur un réseau sans organe central de contrôle. Jusqu'alors c'était les banques qui devaient assurer la garantie de l'échange financier et la sécurité des données. Tout ceci à un coût. Principalement un coût d'infrastructure et d'administration.

C'est l'invention du bitcoin et de sa technologie blockchain qui a montré au monde des affaires qu'il était possible d'effectuer des transferts de fonds en toute sécurité sans passer par un tiers de confiance. Créée en 2008, le bitcoin est une monnaie décentralisée et virtuelle qui permet à deux utilisateurs d’échanger de l’argent sans passer par un intermédiaire. Pour garantir la sécurité et empêcher toute fraude, le système blockchain rend publics tous les échanges effectués. Seul l’anonymat des utilisateurs est préservé. C’est comme si toutes les transactions de BNP Paribas étaient disponibles publiquement sur Internet en temps réel.

En savoir plus sur le site du R3CEV

Commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire pour ce billet.
Tags - Mots clés


finances

blockchain






Archives

2015

2016

2017

2018

2019